Comment trouver les bonnes études supérieures

Isabelle LOUIS-PONSING
1 year ago | 7 min read
Comment trouver les bonnes études supérieures

Choisir son orientation après le bac

Depuis le 20 janvier, les lycéens et lycéennes en classe de terminale sont priés de remplir Parcoursup avec leurs voeux d'orientation dans l'enseignement supérieur.

Pour certains, choisir son orientation post bac c'est facile !
Ils ont déjà une idée du métier qu'ils veulent exercer et des différentes cursus pour y accéder.

Pour d'autres c'est déjà plus compliqué !

Comment choisir son futur métier ?

Entre ceux qui ont des résultats qui ne sont pas à la hauteur de leurs ambitions et qui craignent de ne pas d'obtenir l'affectation correspondant au choix d'orientation : grandes écoles ou l'université demandées ;

Ceux qui ont plusieurs idées de métier mais qui ne savent pas comment choisir quelles études supérieures leur conviendrait le mieux ;

Pour d'autres, c'est pire encore : pas la moindre idée !

Et le stress qui monte à l'approche de l'échéance de la fin du mois de mars...

Comment bien s’orienter ?

Je ne vais pas donner une liste du type les 7 astuces pour trouver le métier de tes rêves, parce que ça tout le monde en propose sur Internet mais si ça aidait, ça se saurait !

Non pas que ces astuces ne soient pas bonnes !
C’est plutôt que pour choisir des études qui conviennent, il faut une méthodologie, que ces listes ne proposent pas.
Et souvent la rencontre avec un conseiller d’orientation – souvent un psychologue-, le test d’orientation, les journées portes ouvertes et autres visites de salons n’arrivent pas au bon moment !

Mais je vais t’aider à savoir quelles questions te poser pour choisir ton métier futur.

Quel métier est fait pour moi ?

Répondre à cette question c’est déjà penser qu’un seul métier peut nous correspondre.
Or c’est faux !
Plusieurs métiers peuvent te plaire mais peut-être pas au même moment de ta vie. Par exemple, j’ai choisi un premier métier où je voyageais beaucoup et cela me plaisait ; quand j’ai eu mon premier enfant, j’ai changé mes priorités et j'ai fait une réorientation vers un nouveau travail plus en adéquations avec mes valeurs !
Tout ça pour dire que les critères peuvent changer au cours d’une vie !

Donc pour trouver le métier idéal pour soi, à un moment donné, il faut définir des critères.

Ces critères, je te propose de les structurer selon la méthode de l’ikigai.

La première étape de toute démarche d’orientation est de savoir qui on est réellement

Pour trouver un métier qui nous corresponde, il faut pour cela bien se connaître : ce qui nous plaît, ce qui nous intéresse et nous motive, ce qu’on veut ou ce qu’on ne veut pas.

Bref, il nous faut d’abord devenir un expert de soi-même ! Car chacun est unique, avec ses propres priorités : être près de nos proches, travailler seul ou en équipe, en intérieur ou en extérieur, pour la notoriété ou pour l’argent, pour se sentir épanoui, pour créer…

La connaissance de soi passe par l’expérience en essayant plein de choses pour découvrir ce qui nous intéresse mais aussi par l’introspection : se poser des questions pour en savoir plus sur soi-même.

Ton métier doit répondre à un besoin

Pour choisir un métier, souvent on nous recommande d’analyser le marché de l’emploi pour connaître les métiers qui recrutent.

Le souci, c’est que si tu optes pour une filière longue, entre le début de tes études et le moment où tu seras sur le marché du travail, ce dernier peut fluctuer. Ceci dit, rencontrer d’anciens élèves d’une filière pour savoir ce qu’ils sont devenus peut être une démarche intéressante.

Par ailleurs des études récentes montrent que les métiers de demain n’existent pas encore ! Qui aurait cru il y a 20 ans qu’ont pouvait vivre en étant gamer ou influenceur ? Sans compter tous les métiers du web, qui se sont créés ces dernières années… et tous ceux à créer dans le domaine de la protection de l'environnement !

Ton métier idéal doit apporter de la valeur aux autres

Grâce à tes compétences, tu pourras répondre à des besoins que les gens ont et pour lesquels ils sont prêt à payer ; ces gens sont tes employeurs si tu es salarié ou tes clients si tu es entrepreneur ou indépendant.

Apporter de la valeur est crucial. C’est ce critère qui détermine tes futurs revenus et la facilité avec laquelle tu trouveras du travail.

Es-tu compétent ou es-tu prêt à le devenir ?

Le troisième critère est la capacité à exercer le métier de ton choix.

Pour cela il faut te demander si tu es doué ou si tu es capable d’acquérir toutes les compétences nécessaires pour exercer ton futur métier, car souvent ce sont les aptitudes acquises durant nos études qui permettent d’apporter de la valeur ajoutée… mais pas toujours !

Es-tu prêt.e à faire de longues études ? Es-tu à l’aise à l’idée de partir loin de tes proches pour tes études et vivre ta vie étudiante sans soutien logistique (courses, repas, linge…) et affectif ?

As-tu les capacités de faire des études réputées difficiles, où la concurrence fait parfois rage et qui sont souvent stressantes, , c’est notamment le cas des classes préparatoires  ? Le prix à payer est parfois lourd : dépression ou burn-out.

Donc ton métier idéal doit te correspondre, tu dois être capable d’acquérir les compétences nécessaires pour l’exercer et apporter de la valeur aux autres.

Beaucoup de personnes n’ont pas trouvé leur métier idéal !

La raison est simplement qu’elles ne sont pas été conscientes de ces critères au moment où elles ont choisi leurs études.

Si tu as trouvé le métier qui te correspond et qui apporte de la valeur mais que tu n’as pas les compétences : c’est un rêve ! Que tu peux concrétiser en trouvant la bonne formation pour acquérir les compétences nécessaires.

Si tu es passionné par un domaine pour lequel tu es très compétent mais que personne n’est prêt pour payer pour ce que tu fais, alors, c’est un hobby, un loisir ! Pour le transformer en métier, il faudra t’interroger sur la façon d’apporter de la valeur aux autres.
Par exemple, si tu es passionné.e d’équitation : tu pourrais donner des cours, organiser des randonnées, donner des conseils sur les équipements, être sponsorisé en compétition … C’est un exemple déclinable pour d’autres passions : dessin, danse, tricot, chant, piano …

Il existe aussi le cas où tu as des compétences qui apportent de la valeur mais que le métier ne correspond pas à ton intérêt, tes motivations, bref, ne te plait pas ; c’est malheureusement le cas de 70% des salariés !

Gagner ta vie se fera alors au détriment de ton épanouissement personnel (et j’en ai fait l’expérience pendant 10 ans !).

Le métier idéal est donc à l’intersection de ces critères

Et le meilleur moyen pour le trouver est de bien être entouré et soutenu.

Pour t'aider, je t’offre 4 clés pour trouver ton orientation et te mettre en chemin vers le métier qui te fait « en vie ». Grâce à des exercices très concrets, découvre ce qui t’intéresse et te motive réellement !

 

Responses

#user_avatar#
#comment_user_firstname#
#commented_time#
#commented_content#
#user_avatar#
#comment_user_firstname#
#commented_time#
#commented_content#